Thunder's Place

Le site libre et gratuit dédié à l'amélioration de la virilité... au sens large.

Synthèse finale sur l'agrandissement pénien

12

Synthèse finale sur l'agrandissement pénien

Bonjour chers confrères phalloculturistes !

Voilà, je tenais à mettre en ligne et à critique ma synthèse finale du fonctionnement de l’agrandissement pénien après pas mal de lectures et de croisements de sources fiables.

Je pense que l’agrandissement pénien est assez similaire à un entraînement de musculation. Dans le sens où ”je grossis pour répondre à la prochaine agression”, mais dans le cas du pénis le tissu n’est pas un muscle.

Le tissu n’est pas fait pour grossir et n’est pas aussi facilement adaptable qu’un muscle qui bouge, qui grossitet rapetisse tout le temps, je pense donc que celui-ci aura besoin de beaucoup plus de force de traction mécanique à moyen terme, à rapport égal, comparé à la musculation, pour atteindre son seuil de déformation plastique (le seuil recherché pour le tissu par tous les phalloculturistes qui veulent des gains chaque nuit).

Le tissu reste adaptable (un grossissement voire élargissement, comme vous voulez) mais donc à une force bien supérieure à celle de la musculation et celle-ci finit par s’adapter mais moins rapidement qu’en musculation.

On dit que le ressenti est très important lors d’une séance de PE ; les sensations. Un endolorissement doit être ressenti idéalement après une bonne session (sensation légèrement désagréable comme quoi le tissu a été simplement étiré un peu au-delà de ses capacité mécaniques).

La théorie finale est que pour obtenir un agrandissement régulier et éviter le phénomène du fameux ”plateau”, il est extrêmement important d’atteindre chaque jour ce fameux seuil d’endolorissement ressenti par session, et de chaque jour bien «écouter» son pénis et, s’il a mal, sauter une session si vraiment la dernière séance était trop intense (Assez rare à très long terme de pratique, manque de force de traction en général).

La difficulté majeure maintenant est de maintenir un endolorissement chaque jour pour un agrandissement efficace, et de ne surtout pas sauter de jour (à moins qu’il y ait douleur), car le pénis aura eu le temps de se renforcer et vous risquez de vous confronter au fameux “plateau”, résultat d’un renforcement majeur dans le sens de traction exercé chaque jour. Il faut atteindre ce seuil et une petite marge derrière, pas plus, pour ne pas se blesser, c’est un équilibre à maintenir chaque jour .

En conséquence, il ne faut pas laisser le pénis «s’adapter trop vite”. Il faut chaque jour maintenir un bon ressenti final sinon ça voudra dire que la séance n’aura pas été efficace ce qui contribuera à un renforcement des tissus inutile et sans gains. Endolorissement EXIGÉ ! Sinon, pas de gains ! Ne cherchez pas !

Il est donc très important, et j’insiste encore, lors d’une séance de PE et en fin de séance, de bien «écouter son pénis”, car c’est l’une des clés de la réussite de l’équation, pour moi. Raptor, un collègue de notre communauté, dit que “pour qu’une bonne session soit efficace”, après celle-ci, le pénis doit avoir un aspect ”dégonflé comme un ballon de baudruche et assez sombre mais pas trop” en parlant d’exercice de circonférence (un indice visuel que je mets dans le ressenti dans mon équation). L’ »endolorissement”, (Terme que j’ai emprunté à notre cher ami Graal) veux tout simplement dire que nos tissus ont été étirés un peu au-delà de leurs capacités. Le point d’équilibre dont je parle c’est juste avant la blessure et le risque de se faire mal. En PE n’oubliez pas qu’il n’existe pas de mention “zéro risque pour votre pénis”. À vous de faire attention et d’écouter attentivement, car tout se fait à vos risques et péril.

Voila l’équation dans ma tête = (Force / Ressentie sur régularité ). Voilà l’équilibre recherché, purement et simplement ! Si l’équilibre est respecté, il n’y aura pas de plateau au sens propre. Dans le ressenti, j’englobe des choses comme les points rouges, mais ils disparaissent très vite. Et le mal au gland à bien surveiller évidement (guérison à gérer).

De plus pour appuyer mes propos, et revenir au fait que l’agrandissement pénien est possible, pour l’anecdote, j’ai appris à faire le grand écart avec un ami de boxe française, ça a mis du temps, ces ligaments sont solides. Dans un premier temps je voulais les étirer doucement pour les habituer, et puis par la suite, j’ai corsé mais pas assez apparemment car, en 2 mois, je n’avais eu aucun résultat ! Et mon ami m’a révélé que si je veux un jour savoir faire le grand écart complet, je devrai insister beaucoup plus et le faire chaque jour. Enfin le lendemain du premier jour où j’ai insisté, j’avais de grosses courbatures. J’ai écouté mes ligaments, mon ressenti, et j’ai sauté 2 jours. Par la suite chaque jour, en insistant bien jusqu’au seuil recherché, comme pour le pénis, ”l’endolorissement sans plus”, eh bien laissez-moi vous dire que ça fonctionne hyper bien. L’endolorissement est une douleur extrêmement légère, un peu désagréable mais sans plus. Ce qui veux dire que sans ce seuil atteint, zéro gain pour moi ! (le ressenti est tellement révélateur et extrêmement fiable comme indice)

Pour vous dire au final mes amis, que nous somme tous ici pour l’»agrandissement du pénis». Mais il faudra bien un jour, arrêter de faire du PE et, basta, passer à autre chose. Pour ma part, j’en ai marre d’avoir à faire ça, chaque jour. C’est très contraignant au quotidien. L’aventure PE, assez fastidieuse et de longue haleine, doit un jour cesser après avoir atteint notre Graal personnel. Seulement environ 30% des gains se cimentent après l’arrêt complet, c’après Raptor, il me semble (Je ne sais plus trop). Vous pouvez donc y aller. Raptor, c’est le seul membre dont j’ai vu les gains en photos et sur lequel je m’appuie. Il est très crédible pour moi.

Maintenant, il faut avoir assez de force pour augmenter l’intensité des exercices de PE, d’une difficulté notoire à long terme. On peut donc jouer sur une séance plus longue pour vaincre la résistance des tissus avec une force de traction qui a atteint son maximum de capacité, et malheureusement cela arrive vite. Un échauffement avant une séance de PE est strictement inutile à part pour les débutants en newbie routine, car on laisse le temps au tissus de se préparer, or il faut choquer pour obtenir un agrandissement (nous ne sommes pas en musculation, nous cherchons à obtenir la sensation d’endolorissement pour activer le processus de division cellulaire en continu, chaque nuit).

Voila ma synthèse ! Avec tout bon passionné comme moi, je suis ouvert à la critique et ne demande que ça.

Mon très cher kp08

Il fait 25.5 degrées et 0km/h de vent, les grillons chantent et la lune me sourit dans le visage. Je suis assis sur mon balcon, vue direction des Alpes et me rejouit de la belle nuit d’été ici près de Zürich. Mais j’ai du rentrer chercher un veston en fleece parce que les frissons gelées me couraient haut et bas sur les dos après avoir lu ton post.

Si ce que tu fais fonctionne (et je me suis permis de lire tous tes posts avant de répondre) je suis heureux pour toi et te félicite - absolument sans ironie. Et si tu suis la théorie que tu décris ci-dessus avec tes exercises, c’est quelque chose où je ne veux pas m’y meler.

Par contre, pour le bien-être de tout débutant qui lis ton post et crois avoir trouvé l’ultime secret de la PE, je dois intervenir avec verve car erreurs il y a, et malheureusement en abondance. Un débutant qui suivra ta théorie ne finira pas au forum des blessures et traitements (holá mes collegues modérateurs: pourquoi ne l’existe-t-il qu’en Anglais?) mais directement aux urgences de l’hôpital le plus proche.

Je vais me concentrer sur les points qui me paraissent être les plus importants.

1. Le penis n’est pas un muscle

Tu le dis toi-même, mais tu insistes à appliquer les règles de l’entrainement de la musculature au pénis. Alors voilà, les muscles sont, parlé biologiquement, des structures assez simples: quelques ligaments au bout, assez des vaisseaux sanguins et des nerfs, le reste c’est plus ou moins un grand morceau de cellules musculaires HOMOGÈNES. Achète un joli filet de boeuf bien maigre, coupe le en deux parties et regarde un peu la structure de cette chair. Que vois-tu? Un grand morceau de chair ou tout est plus ou moins tissu identique.

Maintenant le pénis (ou plutôt le complèxe pénile): des ligaments, des vaisseaux sanguins, des nerfs, des tuniques, des corps caverneux, l’urèthre, de la graisse, des vaisseaux lymphatiques, des fluides extracellulaires, des muscles souples pour le controle des fonctions érectives, des muscles réguliers pour les fonctions éjaculatoires, diverses glandes, une épiderme et des muqueuses. Ça c’est un bric-à-brac anatomique, très HETEROGÈNE et concentré sur quelques centimètres cubes - un vrai miracle de la nature! Et sûrtout absolument incomparable á un muscle.

Ça c’est l’erreur fondamentale de ta théorie.

2. Le principe de la microfissure

Tu dis qu’un bon entrainement doit “agrésser” le tissu. C’est un mode d’expliquer la théorie bien connue des microfissures. En créant un stimulus qui est au dessus des capacités mécaniques, effectivement on l’agresse et crée des petites fissures. Jusqu’ici ta compréhension est correcte.

Mais de suite tu insistes qu’il faut le faire en permanence, c-a-d tous les jours. Alors là tu te trompes énormément! C’est un principe que beaucoup croient que c’est valable, mais souvent par inéxperience. J’ai fait du vélo pendant plus de 10 ans au niveau d’entrainement des professionnels, alors moi je parle d’expérience personelle. Surtout parce qu’au début de ma carrière j’ai fait écactement cette erreur en croyant que “plus est plus”. J’ai payé cher, très cher même, mais j’étais jeune et ne voulait pas écouter les vétérans. Si’il suffisaient de faire toujours plus pour arriver à plus, pourquoi un athlète ne s’entraine pas 12 heures par jour et cela tous les jours?

La réponse est simple: le repos est aussi important que l’entrainement. C’est au repos qu’ont lieu les processus de croissance, de renforcement et de régéneration, et non pas á l’entrainement! La clé d’un bon entrainement, et ceci est valable pour tout type d’entrainement physique, pas seulement pour la PE, est de trouver le juste équilibre entre stimulus et repos.

En insistant sur entrainement quotidien, et en plus avec les méthodes que tu proposes, tu fais donc activement barrage á la croissance!

3. La douleur

La douleur est un signal d’avertissement du corps. Ignorer ce signal veut dire ne pas respecter les limites. En PE (et non seulement), douleur est TOUJOURS mauvais signe.

Je crains que tu ayes confondu quelque chose là. Le sentiment juste pour quelques types d’exercices comme par example les tirages est un “légèrement désagreable” - mais ni “aïe” ou “aouch” ou bien “putain ça me l’arrache!”.

Compris?

4. La chaleur

Eh bien, je reviens aux comparaisons avec l’athlètisme. D’après ta théorie, le rechauffement n’est bon que pour les débutants mais superflus pour les pros. Pourquoi ceci est le cas tu nous laisse dans le brouillard, mais ceci n’est qu’une note à la marge. Je me demande alors pourquoi tous ces athlètes de haute gamme se rechauffent avant chaque épreuve (même si c’est longue durée comme un marathon) et entrainement?

Je vais te le dire: c’est la prévention la plus éfficace contre les blessures. Les tissus deviennent souples, les ligaments plus élastiques, le risque de grandes déchirures est nettement inférieur comparé aux tissus froids. Je sais de premier source (mon père qui était médecin à une assurance accidents) que les footballeurs amateurs ont un risque à peu près 15 fois plus grand de se tordre la cheville que les pros. Parce qu’ils ne se rechauffent pas suffisament ni avant ni après le match.

Alors ta théorie qu’il faut “surprendre” le tissus froid avec une surcharge sans rechauffement pour ne pas “l’avertir” fonctionne certainement. Seulement la surprise est que les déchirures produites ne sont pas micro mais macro.

5. Les plateaux

Un plateau de croissance est un phénomène un peu plus complexe que le manque d’entrainement. En tout cas c’est un signal du penis qu’au niveau entrainement “ça tourne carré” comme disent les Vaudois quand ça tourne pas rond.

- Peut-être l’entrainement n’est pas assez intensif. Oui, là tu as raison, il faut intensifier.
- Peut-être il est justement trop intensif. Lá, c’est clair, il faut diminuer.
- Peut-être la méthode est “épuisée”. Ceci est plus commun que beaucoup le pensent - après une certaine durée, le penis s’habitue à la routine et cesse de croitre.
- Peut-être c’est un signe qu’une autre fonction du corps ne va pas bien, signe de maladie ou d’épuisement.
- Ou encore la psychologie nous joue un tour. Le penis est un grand recepteur de signaux psychiques! Stress et érection sont des ennemis naturels.

Tu vois, il y a beaucoup plus de raisons possibles pour un plateau que seulement le manque d’entrainement.

6. Ce que tu ne dis pas

Le dernier point est quelque chose qui est très important. La PE n’est pas une science qui repose sur un catalogue bien défini de connaissances depuis des siècles. C’est très experimentel et surtout c’est individuel.

Nous disposons d’une gamme de techniques qui sont appliquables et nous avons en général des experiences ce qui va et ce qui va moins bien et sûrtout ce qui présente des risques élevées.

La grande tâche pour chaque disciple de la PE est de trouver parmi toutes ces possibilités et recits individuels ce qui va bien a son penis individuel. Il n’existe pas de théorie générale reconnue, juste des catalogues vagues de probabilité. Nous sommes encore très loin d’une science exacte.

Et ce message me manque absolument dans ta théorie. Tu la déclares universelle. Si elle éviterait toutes les lacunes que je viens d’énoncer, je serais beaucoup plus tolérant à l’accepter comme une synthèse des théories PE actuelles. Mais à l’état actuel je n’ai qu’une seule réponse: non, merci, ne vaut mieux pas.

***

Pour le dire platement: non seulement tu nous proposes d’arracher la bite, tu favorises en même temps de carrément la déchirer - et ça tous les jours!

Encore une fois: si tout cela fonctionne pour toi, tant mieux.

Mais aux imitateurs volontaires et fascinés je dis: soyez avertis car cette recette vous détruira la bite avec une très haute probabilité.


Modified forum rule #69: Your avatar must show a JUICY ass, may it be female, male, mermaid, even sheep or horses are accepted. :-)

My logbook: Richard65 - the roadbook


Dernière modification par Richard65 07-05-2017 à .

Eh bien moi, je pense que l’analyse de kp08 est pertinente et je suis globalement d’accord avec ses conclusions.

Effectivement, le pénis n’est pas un muscle. De ce fait, Richard,quelques arguments que tu emploies perdent leur sens. Les cyclistes et autres sportifs, observent très justement des jours de repos pour se reconstruire musculairement, pas pour améliorer leur souplesse ligamentaire. Les ligaments sont des tissus conjonctifs très comparables à ceux qui constituent les armatures du pénis. Ce n’est pas un muscle et s’il contient quelques muscles, ce sont des muscles lisses situés à l’intérieur des corps spongieux. Les muscles striés du plancher pelvien sont, par définition, au niveau du plancher pelvien et donc en périphérie du pénis.Tous les autres tissus conjonctifs, les nerfs, les parois veineuses sont déformables comme le sont les tendons et les ligaments, par élongation au-delà du seuil de déformation plastique.

Après la question est de savoir quel temps de récupération est nécessaire entre deux séances d’étirements. La mitose, c’est à dire la division de cellules pour recréer des tissus après une rupture, se fait en trois heures, si j’ai bonne mémoire. Donc, en cas de micro rupture, quelques cellules, il n’y aurait donc pas d’intérêt particulier à espacer les séances de 48 plutôt que de 24 heures.

Les danseurs de haut niveau, classiques en particulier, travaillent la souplesse tous les jours. Les yogis font les mêmes exercices tous les jours et parviennent à allonger leurs ligaments qui sont pourtant réputés impossibles à déformer. Pour l’anecdote : quand j’avais 18 ans, un vieux maître du judo japonais (8eme dan, il me semble) avait été invité par mon club pour un stage d’une semaine. Tous les matins, il faisait des étirements dehors (c’était en plein hiver), avant le stage à proprement parler. Ce vieux monsieur faisait des choses incroyables.

Personnellement j’observe des jours de repos, mais c’est plus pour me recharger mentalement ou, très rarement, si un petit plan cul se profile dans la soirée. :) Pour toute autre raison, je ne suis pas convaincu, même si j’ai encore des doutes.

C’est vrai que chacun de nous aura une réaction différente aux différents stimulis. Mais ça ne remet pas en question la réaction des tissus eux-mêmes, et non pas de la personne. On peut dire que la mitose se fera, peut-être plus ou moins rapidement selon les individus, mais les différences ne seront pas énormes.

Le débat est ouvert. Merci kp08.


Ce Forum n'existe que grâce à la générosité de ses membres.

Faire un don :donatecar

Cher Graal

J’ai lu ta replique avec grand interêt. Avant de formuler une contre-replique j’aimerai pour des raisons de politesse du débat attendre un peu pour que kp08 puisse répondre.

Se taire ne veut pas toujours signifier qu’on à rien à répondre :-)

*Richard, le nez dans des textes sur la mitose et l’anatomie*


Modified forum rule #69: Your avatar must show a JUICY ass, may it be female, male, mermaid, even sheep or horses are accepted. :-)

My logbook: Richard65 - the roadbook

Synthèse final de l'agrandissement pénien

Bonjour cher amis passionnés ! Et merci mille fois de vos apports constructif ! Et ce beau débat dans notre quête final du graal en communauté !

Tout d’abord dans un premier temps j’avoue que ton post Richard65 m’a paru l’air “méchant/ assez expéditif “au départ et ” un peu gourou ” sans bonne lecture de ma théorie constructif que j’ai pris soin de détaillés ! ( tu m’a discrédité a une vitesse ^^)

Dans un second temps, Graal est venu me réconforté avec son post de bon conseil, d’explication de ma théorie final comme grosse ligne directrice, avec son expérience confirmé sur le forum et je t’en remercie très sincèrement.

Bien évidemment personne n’a la ” science infuse ” je n’ai jamais dit que j’avais trouver l’ultime secret du PE pour tous ! On parle plutôt de grosse ligne directrice avec des petites marge sur les cotés car bien évidemment personne ne réagit pareil a certain exercice du PE et on a tout des réaction différente ! Les plus chanceux génétiquement prendront plus rapidement avec pas trop de force sur certain exercices, d’autre rien ou a des condition plus contraignante ou avec d’autre exercices ! ( propre a chacun )

J’ai parler lors d’une bonne session de PE ” d’écouter son pénis ” car c’est une des clés de réussite de l’équation pour moi, Raptor un collègue de notre communauté parle “pour qu’une bonne session soit efficace” , après une séance de PE que le pénis soit d’aspect visuel ” dégonflé comme un ballon de baudruche ” en parlant d’exercice de circonférence ( un indice visuel que je met dans le ressentie dans mon équation ), notre cher amis Graal ” d’endolorissement ” qui veux tout simplement dire que nos tissus ont était étiré un peu au delà de leur capacité, le point d’équilibre dont je parle avant ” la blessure ou s’arracher la bite dans tes propos” et dans tes mot a toi endolorissement égale ” légèrement désagréable ” apparemment mon très cher amis ^^

Voila l’équation dans ma tête = Force / Ressentie sur Assiduité voila l’équilibre recherché simplement et purement ! Si l’équilibre est respecté, il n’y aura pas de plateaux au sens propre ! Dans le resentie il y un peu de visuel sur le pénis ! Genre les point rouge mais qui disparaisse très vite !

De plus pour appuyer mes propos, et revenir au fondation que l’agrandissement pénien est possible, pour anecdote, j’ai appris a faire le grand ecart avec un amis de boxe française, ça a mis du temps, ces ligament sont solide, dans un premier temps je voulais les étirée doucement pour les habitué tout doucement et puis par la suite j’ai corsé mais pas assez apparemment pendant 2 mois mais je n’avais aucun résultat ! Et mon amis m’a révélé que si je veux un jour savoir faire le grand écart complet, je devrais insister beaucoup plus et le faire chaque jour ! Enfin le premier jour ou j’ai insister le lendemain j’avais de grosse courbature, j’ai écouté mes ligament, mon ressentie et j’ai sauté 2 jours, et par la suite chaque jour en insistant bien jusqu’au seul recherché comme pour le pénis ” l’endolorissement sans plus ” et ben laissez moi vous dire que ça fonctionne hyper bien, l’endolorissement est une douleur extrêmement légère, peu désagréable mais sans plus, ce qui veux dire que sans ce seuil atteint zéro gain pour moi ! ( le ressentie est tellement révelateur et extrêmement fiable comme indice )

Mème les tout débutant auront cette petite sensation désagréable a leur niveaux, ” les femme girafe” dans un reportage que j’ai vu se plaignent d’avoir ” mal au cou” avec leur collier énorme pour l’agrandissement ! A cause certainement de l’élongation legere provoquer par celui ci mais il avais des gain rapide et chaque nuit ! ( chaque jour ) pareil pour les fakir eux il ce la détruisent complément pour des gain astronomique mais très douloureux, detruissant ainsi complètement leur appareil pour la plupart ! ( a ne pas faire dans l’absolu !)

Les temps de repos s’effectue pour moi ” chaque nuit ” ! Et le lendemain ” on ressent” s’il est bon ou pas de faire sa petite séance !

Pour vous dire au final mes amis, nous somme tous ici pour le même complexe ou si vous préférer simplement “agrandissement ” il faudra arrêter un jour de faire du PE, avoir de vrai gain et basta passer a autre chose pour ma part, j’en ai marre d’avoir a faire ça, chaque jours, c’est très contraignant au quotidien, l’aventure PE assez fastidieuse de longue alène doit un jour cessé après avoir atteint notre Graal personnel a chacun ! Environ 30% des gain ce cimente après l’arrêt complet apparemment selon un post de Raptor il me semble, je ne sais plus trop( le seul membre ou j’ai vu cet gain en photos et dont je m’appuie, très crédible pour moi ! ). Voila cher amis !

Dite moi SVP avez vous une méthode pour avoir plus de force lors de mon exercice de clamp manuel ? ( je lubrifie ça fonctionne mieux pour travailler chaque parois du pénis sans que ça agrippe trop comparé a sec et qui est très désagréable ) a part me muscler les poignet avec un appareil de pression des doigt pour faire le OK plus fort et avoir plus de force je ne vois pas ??

Merci de vos opinion et critique! Bonne lecture !


Dernière modification par kp08 07-09-2017 à .

Cher kp08

Voilà, repoussé mais pas oublié: mon apport à la suite du débat.

Tout d’abord je dois expliquer que effectivement j’ai fait une intervention avec une certaine verve. Mais, et il faut bien préciser cela, ce n’est pas contre toi en tant que personne mais contre la théoie que tu pronoçais. Ce que tu avais dit - même si c’était juste - je le lis du point de vue d’un débutant qui le lit et celà peut mener à des conclusions qui, à mon avis, sont dangereuses. C’est la raison pourquoi mon intervention t’a semblée massive. Mais, je le répète, ce n’est pas une attaque personelle en aucun sens.

En plus, ce qui m’a probablement mené à parler très en détail c’est la terminologie. Là, je dois reconnaitre, j’ai probablement eu une surréaction. Tu emploies des termes comme “agréssion” ou “endolorissement” qui chez moi ont déclenché des signaux d’alarme probablement trop forts. Et en plus, le titre de “synthèse finale” qui est bien une conclusion finale. Ceci est bien “l’ultime secret” dans mon interprétation, autrement ce n’est pas final. Mais je dois dire que je suis assez pinailleur au niveau langue et logique, donc tu dis bien que tu le considère plutôt comme ligne diréctrice - là c’est tout bon, j’ai compris ce que tu veux dire. Je ne force personne d’accepter mon niveau de fétichisme des détails :-) .

Mais passons aux arguments:

1. Ce que tu dis d’important
Là, j’ai certainement fait une grande faute. Je n’ai pas indiqué que tu dis beaucoup de choses qui sont importantes et justes. Le plus important c’est d’écouter son pénis. Tu le dis et le redis et je ne puis te remercier de le faire car c’est effectivement important. Surtout aux yeux d’un débutant, il faut bien préciser que écouter son pénis est plus important que de suivre réligieusement une routine et ignorer tout PI.

2. La synthèse finale en tant que théorie
Tu dis qu’il faut agir en pérmanence en disant “il est extrêmement important d’atteindre chaque jour ce fameux seuil d’endolorissement ressenti par session”. Ceci est possible - mais cela vaut uniquement pour la partie structurelle des textiles péniles qui sont… des ligaments. Et pour le dire encore plus précisement, que les ligaments de suspension ou il est naturellement possible d’effectuer un allongement par traction dans la direction axiale du ligament en question. Je dis en conséquence que ta théorie est correcte pour toutes les méthodes d’élargissement pour les ligaments suspensoires - mais seulement pour ceux-ci! C’est exactement comme pour les danseurs de ballet, qui doivent tous les jours travailler sur la souplesse pour deux raisons (ce que Graal a donné comme éxemple): agrandir ou préserver le surallongement des ligaments et aussi pour prévenir l’effet de racourcissement qui provient d’une éventuielle augmenation du tissu musculaire. Car les muscles, quand ils prennent du volume, se racourcissent et perdent de l’elasticité.

Mais pourquoi est-ce que je m’oppose donc à cette théorie. Tout simplement, parce que le pénis est plus complexe que simplement composé des ligaments. En conséquence, une théorie qui est certainement correcte pour les ligaments suspensoires ne l’est pas pour le pénis en tant que structure intégrale. Déjà pour la tunica albuginea je me pose la question si cette théorie est applicable. La tunica albuginea a deux couches de tissu ligamentaire qui sont orientées axiale pour la couche extérieure et transversale pour la couche intérieure. C’est donc comme un tube à pompiers composé de deux tissus avec les fibres tissés à un angle de 90°. Il est assez difficle d’élargir un tel tube, car les tractions qui agissent sur une fibre pour l’élargir réduit automatiquement la longueur de l’autre fibre. Celà explique pourquoi la tunica albuginéa est plus difficile à élargir - les gains en longueur sont souvent plus simples à atteindre que les gains en circonférence.

En plus, nous avons les tissus de la musculature souple. Ceux-ci sont beaucoup plus élastiques que les tissus des ligaments. Si la théorie était correcte, dans un étirement des ligaments les tissus de la musculature souple suivraient la force de tension mais sans atteindre leur seuil de plasticité car justement ils sont plus élastiques - mais comment éxplique-tu alors leur croissance?

Ce que je dis donc est que la théorie de ta synthèse finale est à mon avis trop simple parce que le pénis est une structure plus complèxe.

3. Les plateaux

Et bien, voilà, les plateaux est ce qui me mène à une critique un peu plus sevère de la théorie. Car tu dis que les plateux sont évitables si les éxercices sont faits tous les jours. Je ne fais que éspérer que c’est vrai - mais malheureusement ce n’est pas du tout le cas. Même les adeptes de PE les plus disciplinés qui suivent avec passion et dédication leurs routines se heurtent souvent à des plateaux. La théorie de simplement toujours faire plus ne peut être confirmée par la pratique. Là, et je dois bien le préciser, ceci est correct si on regarde la majorité des adeptes de PE. Il est possible que dans ton cas individuel ce n’est pas le cas, mais il faut difgférencier entre un cas individuel et une théorie générale. Comment briser ces plateaux sont une discussion épique sur TP debuit les débuts même. Je dirais qu’en somme, il y a quatre grandes strategies pour le faire: se reposer, changer d’exercice, augmenter la routine en intensité ou justement le contraire, reduire l’intensité de la routine. Quelle stratégie va briser un plateua est absolument individuel.

Et c’est exactement pourquoi je m’oppose à la théorie quand il s’agit de l’explication des plateaux. C’est beaucoup trop simplifié et dangereux car ton “plus est plus catégorique” est une solution qui peut être dangereusement fausse.

3. La fréquence
Tu pronoces très clairement qu’il faut s’entrainer tous les jours. Ceci est vrai quand on parle ligaments suspensoires seulement et de la préservation de l’elasticité- mais est-ce aussi valable pour le reste? Une bonne théorie générale doit résister aux épreuves de la pratique, autrement elle n’est pas générale. Alors comment expliques-tu que certains dans la PE gagnent plus s’ils font pluis de jours de repos et d’autres gagnent plus s’ils font moins de repos?

4. La chaleur
A ce point là, j’admets que je deviens catégorique. Ce que tu dis (“Un échauffement avant une séance de PE est strictement inutile à part pour les débutants en newbie routine, car on laisse le temps au tissus de se préparer, or il faut choquer pour obtenir un agrandissement”) est tout simplement de travers à tout savoir médical et médico-sportif. Ne pas se rechauffer les tissus avant un entrainement tout simplement augmente le risque de blessures. Si dans ton cas individuel ça marche bien sans, tant mieux pour toi, mais pour la majorité il faut dire que c’est dangereux. Et il serait fautif de conclure de l’exemple individuél à une théorie générale.

Voilà, je n’aimerais pas surcharger le fardeau et rester sur ces quelques points comme contribution à la discussion.

Je me rejouis et te remercie déja maintenant de ta réponse

Richard65


Modified forum rule #69: Your avatar must show a JUICY ass, may it be female, male, mermaid, even sheep or horses are accepted. :-)

My logbook: Richard65 - the roadbook

Cher Graal

Je crois avoir dit les points les plus importants en réponse directe à kp08. Mais il y à un point de ta réponse que j’aimerai éparpiller un peu:

Citer

Après la question est de savoir quel temps de récupération est nécessaire entre deux séances d’étirements. La mitose, c’est à dire la division de cellules pour recréer des tissus après une rupture, se fait en trois heures, si j’ai bonne mémoire. Donc, en cas de micro rupture, quelques cellules, il n’y aurait donc pas d’intérêt particulier à espacer les séances de 48 plutôt que de 24 heures.

Là, je suis un peu confus. Serait-ce que la vitesse de la mitose serait indépendante du type de la cellule et donc du tissu.
Car d’après mes connaissances (et j’admets que je dois creuser un peu dans le temps de mes études) chez l’homo sapiens, la fission du nucleus cellulaire en tant que tel dure effectivement à peu près une heure, mais les interphases entre les phases de mitose du cycle cellulaire sont très variables et dépendent du type de tissu. Elles peuvent durer d’une heure jusqu’à 24 heures (par exemple tissu de l’os du talon). Aurais-tu trouvé une source qui dit que tout tissu humain n’a pas seulement la même dynamique de mitose maius aussi du cycle cellulaire?

Citer
Tous les autres tissus conjonctifs, les nerfs, les parois veineuses sont déformables comme le sont les tendons et les ligaments, par élongation au-delà du seuil de déformation plastique.

En principe d’accord, mais il faut bien préciser qu’ils ont des seuils de résistance et de plasticité très difféerents. Autrement, on pourrait croire que l’on peut appliquer autant de force à un tendon qu’à une veine….


Modified forum rule #69: Your avatar must show a JUICY ass, may it be female, male, mermaid, even sheep or horses are accepted. :-)

My logbook: Richard65 - the roadbook

Pour ajouter un peu de légèreté 😄 dans vos échanges instructifs.

Je me demandais comment faire pour écouter son pénis, soit il est très long soit c’est les oreilles qui sont très longues😄

Ah, Stph, ça c’est une trivialité: il suffit de le maltraiter de manière conséquente afin qu’il gueule assez fort.

Ou bien acheter un stéthoscope :-)


Modified forum rule #69: Your avatar must show a JUICY ass, may it be female, male, mermaid, even sheep or horses are accepted. :-)

My logbook: Richard65 - the roadbook

Envoyé par Richard65
Je dis en conséquence que ta théorie est correcte pour toutes les méthodes d’élargissement pour les ligaments suspensoires - mais seulement pour ceux-ci!


Eh non ! Il n’y a pas que le le ligament suspenseur qui ait une structure de ce type dans le pénis. Les fascias, les albuginées, le septum sont comparables en tous points aux structures ligamentaires ou tendineuses. D’ailleurs le fascia superficiel qui compose la couche de fibres longitudinales n’est que le prolongement du suspenseur. Ce sont bien ces structures là, effectivement qui résistent à l’étirement. Mais le reste, les muscles lisses, les vaisseaux, les nerfs, la peau s’adaptent lentement.

Envoyé par Richard65
4. La chaleur
A ce point là, j’admets que je deviens catégorique. Ce que tu dis (“Un échauffement avant une séance de PE est strictement inutile à part pour les débutants en newbie routine, car on laisse le temps au tissus de se préparer, or il faut choquer pour obtenir un agrandissement”) est tout simplement de travers à tout savoir médical et médico-sportif.


Si l’échauffement est évidemment indispensable avant un travail musculaire, ce n’est pas une évidence concernant l’assouplissement. Ce n’est en tout cas pas l’avis de P. Prévost, Docteur en biomécanique de la performance motrice, grand spécialiste de la préparation sportive, auteur de nombreux ouvrages et consultant auprès de nombreuses fédérations, notamment celle de gymnastique et gymnaste lui-même..

http://prevost.pascal.free.fr/public/pdf/Souplesse.pdf

À lire page 13 de ce document : “Pratiquer les assouplissements quand la température musculaire, voire corporelle, est minimale”. Quand il parle d’assouplissement, il parle principalement d’assouplir les structures musculaires et notamment les tendons qui ont, eux aussi, une structure comparable à celle des ligaments.

C’est dommage, je ne retrouve pas un document plus accessible et plus récent dans lequel il dit la même chose mais plus simplement.

En résumé, il explique qu’échauffer une structure fibreuse revient à déplacer le seuil d’élasticité et donc, pour un même résultat, nécessiter l’application de plus de force.

Je ne sais pas s’il a raison, mais au vu de son CV je ne me permettrais pas de mettre en doute ses thèses. :)


Ce Forum n'existe que grâce à la générosité de ses membres.

Faire un don :donatecar

Cher Graal

Merci pour cette réponse rapide et fondée. Je ne réponds que trèa brièvement.

Les tissus
Oui, c’est juste, il y a plein de tissus de même structure - mais il faut aussi observer la direction des fibres. Je vais devoir réflechir un peu, mais en somme je dirais que ton argumentatiin tient au niveau tissu. Mes idées sont ciblées sur les conséquences pour la PE - surtout pour des structures multidirectionelles comme la tunique.

La chaleur

Un point hyper intéressant! Sans ironie: aurions nous une erreur dans la Newbie routine? J’ai cherché un peu et trouvé des articles récents qui prouvent bien que les étirements sont plus efficaces quand fait au froid. (p. ex. celui-ci https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1318916/ ) crois que la discussion va tourner autour d’une évaluation des risques de blessure pour les tissus non fibreux vs les.tissus fibreux. Un point où je suis tout d’un coup incertain, même s’il contredit.ma.propre experience - mais insister que quelque chise soit correct parce que l’on l’a fait soit même n’est pas forcément la bonne voie.

Je pense même que ça vaut le coup de lancer une discussion dans le forum research&development en Anglais. Que dis-tu?


Modified forum rule #69: Your avatar must show a JUICY ass, may it be female, male, mermaid, even sheep or horses are accepted. :-)

My logbook: Richard65 - the roadbook

La direction des fibres, ce n’est pas si important que ça, à mon avis. C’est intéressant de le savoir, mais ça ne changera rien à la façon de procéder selon l’objectif. Pour moi, c’est la longueur, donc je tire dans le sens de… la longueur. La présence de fibres orientées transversalement ne me dérange pas.

Merci pour le lien vers cette page très intéressante et que je ne connaissais pas. Je vais la copier celle-là.

Je pensais, que l’application de glace ou de froid n’avait pas d’intérêt, parce que je partais du principe que seul un dépassement au-delà de 40°C pouvait modifier l’élasticité des fibres de collagène. Au début, je me basais sur un document où l’on parlait même de 42°C minimum, température impossible à atteindre, j’ai pu le mesurer.

Donc, c’est intéressant de savoir que le froid peut avoir un intérêt, même si je pense que ce serait encore plus contraignant qu’une chaussette de riz. :)

J’avais déjà discuté de ça sur le forum anglophone. Je vais rechercher le thread, je crois me souvenir du nom de l’auteur. Je mettrai le lien quand je l’aurai retrouvé. Le problème c’est que j’avais un peu de mal à argumenter. D’abord parce que je ne suis pas du tout à l’aise en anglais, et ensuite parce que la réaction de quelques intervenants était à la limite de l’intégrisme. Il ne fallait surtout pas remettre en question le principe du warm up, et le Dr Prévost ne pouvait être qu’un imbécile.


Ce Forum n'existe que grâce à la générosité de ses membres.

Faire un don :donatecar

Envoyé par Graal

D’abord parce que je ne suis pas du tout à l’aise en anglais, et ensuite parce que la réaction de quelques intervenants était à la limite de l’intégrisme. Il ne fallait surtout pas remettre en question le principe du warm up, et le Dr Prévost ne pouvait être qu’un imbécile.

Il n’y a que les imbéciles qui insistent à ne pas savoir changer d’avis. Ca se nomme apprendre (en tout cas en Suisse :-) ).

Mon monde est bouleversé, alors j’apprends.
Pour l’orientation des fibres un grand NON, mais on en reparlera plus tard.

Et la mitose? Bouleverse-moi une deuxième fois stp :-)


Modified forum rule #69: Your avatar must show a JUICY ass, may it be female, male, mermaid, even sheep or horses are accepted. :-)

My logbook: Richard65 - the roadbook

Salut à tous, j’entre dans la discussion avec aucune expérience théorique ni background de médecine, que du vécu sur le tirage de bite et coté connaissance de mon corps, un niveau assez élevé en escalade (8) avec forcément des blessures et des doses d’entrainement…
Ce que j’ai lu (rapidement) dans le PE : des gens comme Tilteist ou gprent préconisent la chaleur (couverture chauffante) comme moyen d’augmenter les gains, ce sont des Pumpers. Côté Hanger, Bib aussi préconise la chaussette de riz constamment durant le hanging.
Mon expérience : Durant ma phase de newnie, j’ai fait les 5 min de warmup, j’ai eu pas mal de gains dans un temps très court. Durant ma phase de hanging intense, je n’ai pas utilisé de warmup ni de chaussette de riz, uniquement la lampe IR pendant le set, cette dernière ne chauffant que très superficiellement. Est-ce une des causes de mes peu de gains ? Va savoir. Désormais, je suis en mode léger et je ne fais que 2 sets de hanging, mais j’ai ajouté la chaussette de riz durant tout le set de 20min et je dois dire que j’ai de meilleures sensations… à suivre.
Côté sport : passé 40, l’échauffement est primordial au niveau musculaire (escalade) pour moi, mais vous l’avez dit, pas de muscle dans la bite… L’étirement, je ne le fait que post séance, et là c’est encore plus primordial mais plutôt pour les tendons : il n’y a pas de muscles dans les doigts et je peux vous dire que si ne m’étire pas après une séance, ben le lendemain, j’ai deux tridents à 5 fourches au bout des poignets et c’est difficile de les bouger… alors que si étirement, pas de soucis.
Moi ce que je dirai en règle générale et sur mon (petit) vécu et mes quelques gains, c’est qu’il y a une ligne directrice donnée par les techniques que tout le monde connait ici mais que nous sommes tous différents. Si une règle universelle marchait, on aurait tous dans les 4 voire 10cm de gains. Pourquoi il y en a qui ont des entorses, d’autres des arrachements osseux, la dureté des ligaments/fibres/tendons est bien différente chez chacun de nous, on rajoute des blessures et les fibres se soudent entre elles, kystes et autres, et cela durcit encore le fibres que l’on veut étirer…
Ex: Je suis monté à 30kg au bout de ma bite, et 0 gains, j’en ai parlé à Bib et il m’a dit être étonné du peu de réussite et m’a encouragé à poursuivre, mais j’ai dit stop, trop contraignant J’ai peu être eu tout faux avec le hanging, n’ai-je fait que renforcer mes fibres et banni tout gain potentiel ultérieur désormais, ou alors est-ce le manque de chaleur, ou alors tout simplement que mes fibres trop solides (pour info, je n’ai jamais eu (ou 1 entorse ?) mais beaucoup d’arrachements osseux dans ma vie, un signe de fibres dures)…

En conclusion, j’étais plein d’espoir (comme chacun de nous au début) et de certitudes (ayant eu de bons gains très vite), donc j’ai émis des conclusions rapides, croyant avoir LA solution (avec du recul, ça a du te faire rigoler Graal au début : “tiens encore un qui croit tout savoir :) “). Désormais, je posterai mes observations et mon vécu pour en faire profiter la communauté mais je me garderai bien d’avancer des conclusions.

PS: je suis aussi scientifique (électronique en physique des particules) et je pense que si vraiment on veut progresser rationnellement dans le domaine du PE, il faut des études en médecine avec des protocoles sur un panel très large de patients, sauf que c’est bien loin d’être là : 1- sujet encore tabou, voire les médecins pensent qu’il n’est pas possible d’agrandir sa queue sauf en coupant du ligament ou en rajoutant de la matière, 2- étudier scientifiquement les effets des exercices du PE que nous connaissons ne rapporte pas d’argent à un labo car c’est gratuit, 3- les vendeurs de hangers/pumps ne s’intéressent pas à cet aspect (ou alors sur très peu de sujets et sur le produit qu’il vende -> c’est biaisé) donc aucun retour sur investissement. On en reste donc à notre communauté, avec nos retours d’expérience, mais connait-on les propriétés de notre queue : NON, et suit-on rigoureusement un protocole bien défini qui permet de comparer telle ou telle technique : j’en doute?

Bon tirage néanmoins, et ca marche quand même :)


Start 01/01/16 : BPEL = 17.2cm, MSEG = 12.7cm, BPFSL = 18.5cm

Current 06/11/17 : BPEL = 19.5cm, MSEG = 14cm, BPFSL = 21.3cm

Goal : BPEL : 20cm, MSEG = 14.5/15cm


Dernière modification par yack74 07-27-2017 à .
12
Discussions similaires 
SujetAuteurForumRéponsesDernier post
New and final T-shirt VoteshikodoPenis Enlargement2710-05-2003 08:24 PM
final plateau?Spiro AgnewPenis Hangers405-29-2002 10:59 AM

Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 11:49 PM.